Lettres ouvertes aux Budokas, notamment aux Aikidokas.

Ne pas se laisser dominer, de ne pas dominer l’autre, ne pas le blesser tant psychologiquement que physiquement…
lettres ouvertes aux Budokas, notamment aux Aikidokas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.